France-Ukraine
[(non|=={oui}|?{
France-Ukraine
 

Accueil > Tourisme > La côte sud de la Crimée (Крим)

La côte sud de la Crimée (Крим)

La presqu’île de Crimée est située à l’extrême sud de l’Ukraine et avance loin dans la mer Noire. Elle n’est reliée au continent que par l’étroit isthme de Pérékop. La partie septentrionale de la Crimée est une steppe. C’est une région agricole et industrielle. On y cultive le blé, l’orge, le sorgho, le riz, le raisin, le tabac, les plantes à parfum.

Depuis des temps anciens, la bande littorale de la Crimée était réputée comme zone balnéaire.

L’histoire de la Crimée est riche en événements. D’après l’historien grec Hérodote, dix-huit siècles avant notre ère ici vivaient les Taures, tribus qui ont donné leur nom à la presqu’île : Tauride.

Au IIème siècle avant notre ère, les Scythes arrivèrent en Crimée tandis que les Grecs installaient leurs comptoirs sur le littoral. A un km au sud de Simféropol, à droite de la route, vous pourrez voir les restes de la Néapolis de Scythie qui était la capitale de l’Etat scythe (IIIème siècle avant notre ère - IVème siècle de notre ère). Vous y découvrirez les ruines du mur de fortification, des portes de la ville, d’édifices publics, un grenier à céréales, une nécropole et des fresques uniques.

Au XIIIème siècle, la Crimée fut envahie par les hordes tataro-mongoles qui y fondèrent au XIVème siècle le khanat de Crimée. Au XVème siècle, il passa sous la domination des Turcs qui avaient envahi la Crimée, et le khan Giray transféra la capitale au cœur de la Crimée, où il fonda la ville de Bakhtchisaraï.

En mars 2014, lors de la crise de Crimée, le Parlement criméen, au terme d’un référendum unilatéral — car ne reconnaissant pas les nouvelles autorités provisoires à Kiev, qui elles ne reconnaissent pas le référendum en retour — proclame la sécession de la République de Crimée puis sa réintégration à la Russie en tant que sujet fédéral. L’Ukraine revendique la Crimée en tant que République autonome de Crimée et ville de Sébastopol ; la résolution de l’Assemblée générale de l’ONU 68/262 a dénié toute validité au référendum.

La République autonome de Crimée est de jure une subdivision de l’Ukraine créée à la suite de la dislocation de l’URSS et qui de facto n’existe plus depuis son indépendance au sein de la République de Crimée le 11 mars 2014 puis son rattachement à la Fédération de Russie en tant que république russe le 18 mars de la même année. Cette situation politique est reconnue par la Russie, la Syrie, le Venezuela et l’Afghanistan. Depuis l’expulsion des autorités ukrainiennes hors de la Crimée, la république autonome a formé un gouvernement en exil.

La République autonome de Crimée couvre l’ensemble de la péninsule du même nom à l’exception de la partie nord de la flèche d’Arabat qui se retrouve dans l’oblast de Kherson et de la municipalité de Sébastopol qui se retrouve dans la même situation politique sous le statut russe de ville fédérale. La capitale et plus grande ville de la république autonome est la ville de Simferopol. La République autonome de Crimée et Sébastopol sont regroupés en droit ukrainien dans la zone économique libre de Crimée.